Publié le 28 Avril 2011

 

Les modalités de mise en place du dispositif sur lesquels planche le gouvernement pourraient en réduire la portée et le champ d’application. Pour FO, rien ne vaudra une augmentation générale des salaires.
Une prime à quel prix ? C’est la question à laquelle le gouvernement peine toujours à répondre. Si le ministre de l’Emploi et du Travail, Xavier Bertrand, a confirmé mercredi que cette prime serait bien mise en place d’ici à la fin de l’année par la loi (voir notre article du 21 avril 2011), elle tourne au casse-tête quant à ses modalités de mise en œuvre.

Selon le quotidien Les Echos paru hier, les arbitrages ministériels buteraient encore sur le montant du plafond ouvrant droit à exonérations fiscales et sociales. «Celui-ci pourrait aller jusqu'à 1.500 euros. Il n'y aura en revanche pas de plancher, l'exécutif jugeant que cela pourrait être compris comme le montant de primes à accorder», rapporte le journal économique. Sachant que le dispositif doit viser en priorité les entreprises dont les dividendes auront progressé d’une année sur l’autre, le gouvernement souhaiterait par ailleurs prendre en compte une moyenne des dividendes versés sur plusieurs années. Autre point en suspens, la mise en place ou non d’une sanction dissuasive pour obliger les entreprises à lancer et conclure une négociation afin de rendre effective ladite prime. «L'exécutif pourrait reprendre les modalités de ce qu'il a déjà appliqué sur le handicap ou les seniors : une sanction de 1 % de la masse salariale», affirment encore Les Echos. Vu le casse-tête, le dispositif ne verrait en tout cas pas le jour avant l’année prochaine. Quant au nombre de salariés concernés, selon les experts, seuls quelques centaines de milliers d’entre eux pourraient en bénéficier dans la mesure où l’idée reste d’obliger uniquement les entreprises de plus de 50 salariés octroyant des dividendes en hausse à leurs actionnaires par rapport aux exercices précédents. En effet, s’il y a bien 8 millions de salariés qui travaillent dans ces entreprises, toutes ne versent pas de dividendes et a fortiori en hausse. L’effet d’annonce selon lequel «tous les salariés toucheront une prime de 1.000 dans toutes les entreprise qui font des bénéfices» s’est vite dégonflé au fil des jours.

Mardi, à l’occasion d’une nouvelle séance de « délibération sociale » sur la modernisation du dialogue social entre les interlocuteurs sociaux, la confédération FO a rappelé au patronat qu’elle voulait mieux qu’une prime aléatoire en réaffirmant que l’augmentation générale des salaires demeurait sa priorité et une urgence pour tous les salariés…sans exception.

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #JOUR APRÈS JOUR

Repost 0

Publié le 27 Avril 2011

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 25 Avril 2011

Bonsoir

 

Ci dessous l'ordre du jour du CE d'Avril

 

ORDRE DU JOUR :

 

1.      Approbation du PV du CE du mois de mars 2011

2.      Approbation du PV du CE extraordinaire du 24 mars

3.      Point sur l’activité et les indicateurs sociaux – embauches, recrutement en cours, effectifs, absentéisme, intérim.

4.      Quel est l’impact du rattachement de SOA à l’organisation Customer Centric ?

5.      Quels sont les projets de modernisation sur 2011 qui nous permettront de faire baisser le coût par carton (en dehors du renouvellement du parc chariot) ?

6.      Quelles démarches sont entreprises pour augmenter l’activité de SOA au-delà des actions sur l’amélioration du service qui est déjà assuré depuis de nombreuses années ?

7.      A-t-on envisagé de faire la totalité des activités de kitting sur le centre plutôt que d’en faire faire une partie à l’extérieur ? où sont imputés ces coûts supplémentaires ?

8.      Quelle est la proportion des collaborateurs ayant placé leur intéressement 2010 dans le PEE et de ceux qui ont choisi le paiement ?

9.      Quel est le montant de la réserve spéciale de participation pour l’année 2010 ?

10.  Le gouvernement a créé une prime plafonnée à 1000 euros en faveur des salariés des entreprises distribuant des dividendes en hausse à leurs actionnaires. Sous quelles conditions les salariés de SOA Logistics seraient être éligibles à cette prime ?

11.  Combien de collaborateurs ont été concernés par une augmentation de leur rémunération du fait de la réévaluation du mini chimie au 01/01/2011 par catégories professionnelles ?

12.  Quand seront mis à jour les compteurs horaires des collaborateurs ?

13.  Pourquoi certains collaborateurs ont-ils des compteurs RTT en négatif dans le système alors qu’ils n’ont pas pris de jours de RTT supplémentaires ?

14.  Les ECDP ne sont pas terminés. Quelle en est la raison ?

15.  Pouvez-vous nous donner des éclaircissements sur les prises de sang demandées par le médecin du travail ? Quelles sont les modalités pratiques à suivre pour le personnel ?

16.  Désignation du représentant des salariés (et de son suppléant) au conseil de surveillance de chacun des fonds commun de placement (FCP) auxquels l’entreprise est adhérente (Fonds A-Diversifié à dominante Actions, Société Générale Asset Management, B-Diversifié à dominante Obligations, AXA Investment Managers, C-Actions 3M, Société Générale Asset Management,  D-Capital Monétaire, AXA Investment Managers et E-Arcancia Label Equilibre et Solidaire, Société Générale Asset Management)

17.  Information et consultation sur l'affectation de la participation à l'effort de construction - bilan de l’activité du 1% logement (présence de F Desfontaine)

18.  Information sur les obligations de l'entreprise vis-à-vis des travailleurs handicapés (présence de F Desfontaine)

19.  Information et consultation sur le projet d’avenant n°1 à l'accord de mutualisation des budgets de fonctionnement (en pièce jointe)

20.  Commissions

21.  Questions diverses

 

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #SOA LOGISTICS SAS

Repost 0

Publié le 24 Avril 2011

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 15 Avril 2011

 

 

Bonsoir à tous

 

 

Le blog se met en pause pour la semaine

 

 

De retour à partir du 26 Avril

 

 

 

 

FO SOA Logistics

 

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #SOA LOGISTICS SAS

Repost 0

Publié le 13 Avril 2011

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 13 Avril 2011

COMMUNIQUÉ DATÉ DU MERCREDI 13 AVRIL 2011

 

Le gouvernement annonce son intention de mettre en place un dispositif associant la distribution des dividendes et la politique de rémunération des entreprises.

Ce dispositif pourrait prendre la forme d’une prime exceptionnelle pour les salariés, dont le montant reste à préciser (au moins 1000 euros).

Pour FORCE OUVRIERE, ce n’est certainement pas une nouvelle prime exceptionnelle qui va régler le problème de fond du pouvoir d’achat des salariés. Encore moins une prime ne concernant pas tous les salariés, pas tous les employeurs et d’un montant aléatoire.

Un tel dispositif, s’il était réalisable, ce qui est loin d’être démontré, aboutirait de plus à creuser les inégalités entre les salariés en matière de rémunération. Au nom de quoi les salariés travaillant dans des entreprises sans actionnaires se verraient-il privés d’un supplément de rémunération ? Au nom de quoi les 23% de salariés du secteur public auxquels le gouvernement gèle déjà les rémunérations en seraient-ils exclus également ?

Le gouvernement prétend ainsi favoriser le pouvoir d’achat des salariés, tout en ayant refusé un coup de pouce au SMIC dans ce contexte de crise, ce qui n’est pas acceptable.

De plus, ce dispositif viendrait légitimer l’augmentation des dividendes et du capital : pour escompter recevoir quelques miettes salariales, de façon inégalitairement réparties, les rares salariés bénéficiaires devraient attendre que les dividendes augmentent ! Pour FORCE OUVRIERE, les dividendes doivent être plafonnés, les richesses mieux réparties et l’augmentation du capital au détriment des salaires doit être stoppée et inversée.

Il ne faut pas que l’effet d’annonce prenne le pas sur la réalité salariale.

FO dénonce par ailleurs le risque d’effet d’aubaine lié à cette prime : en effet les employeurs se saisiront de cette opportunité pour la substituer à d’éventuelles augmentations de salaires.

Pour FORCE OUVRIERE, à la veille du 1er mai 2011, l’urgence, c’est l’augmentation générale des salaires et l’instauration d’une prime transport pour tous les salariés.
 

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 13 Avril 2011

ÉDITORIAL DE JEAN-CLAUDE MAILLY DATÉ DU MERCREDI 6 AVRIL 2011
 
Après l’accord sur les retraites complémentaires (cf. dernier FO Hebdo) Force Ouvrière sera signataire de la convention d’assurance-chômage. Là encore, les négociations ont été serrées.

Début janvier nous avions déclaré que, compte tenu de la situation de crise économique et sociale, il ne fallait pas «chambouler» la convention en vigueur, mais l’améliorer sur certains points.

Rappelons que Force Ouvrière n’était pas signataire de la précédente convention pour deux raisons essentielles:

- La première concernait une disposition que nous considérions comme discriminatoire pour une deuxième réinscription au chômage pour celles et ceux qui avaient travaillé quatre mois. Nous avions obtenu satisfaction, par la suite, par un recours devant le Conseil supérieur de l’emploi.

- La deuxième portait sur les conditions de mise en œuvre d’une baisse des cotisations sociales (patronales et salariales). La convention qui vient d’être négociée a sérieusement encadré les conditions d’une baisse des cotisations. Il faudra que l’UNEDIC dégage consécutivement deux semestres excédentaires de 500 millions chacun et que son endettement, actuellement de 11 milliards d’euros, revienne à 4 milliards. Dans ce cas, une baisse maximale de 0,4 point sera possible. Cette baisse n’entamerait en rien les droits des chômeurs, mais ralentirait le désendettement du régime.

Par ailleurs, nous avons obtenu deux améliorations pour les chômeurs:

- La première concerne les saisonniers. L’abattement d’indemnisation qui leur était imposé depuis plusieurs années a été supprimé. Une vieille revendication est ainsi satisfaite.

- La deuxième donne maintenant la possibilité (interdite auparavant) de cumuler une pension d’invalidité et une indemnisation chômage.

Pour toutes ces raisons, Force Ouvrière est signataire du texte.

Par ces deux négociations qui ont abouti, nous avons par ailleurs consolidé le paritarisme à une époque où d’aucuns (y compris dans une partie du patronat) voudraient le remettre en cause.

Comme toujours quand nous jugeons qu’un accord est un bon compromis, nous le signons. Dans le cas contraire, nous ne le signons pas.

C’est à la fois le fruit de notre liberté de comportement et de notre attachement à la pratique contractuelle et à la liberté de négociation.

Ajoutons aussi que sur ces deux négociations, Force Ouvrière a joué un rôle essentiel de moteur et pivot.

La concomitance des dates fait qu’en une semaine nous avons annoncé deux signatures, trois si l’on y ajoute la décision des fédérations du public de signer l’accord les concernant.

Certains commentateurs veulent y voir un retour de Force Ouvrière dans la pratique contractuelle.

Quand nous ne signons pas, ils y voient un durcissement contestataire.

Mais comme nous l’avons toujours dit, un syndicat qui ne signe jamais n’est pas réformiste, un syndicat qui signe tout n’est pas un syndicat.

Contestation et négociation sont deux éléments indissociables de la liberté syndicale.

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 12 Avril 2011

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 7 Avril 2011

Bonsoir

 

 

Vous trouverez ci-dessous le bulletin de L’UD FO 95 d'Avril 2011.

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par FO 3M SOA

Publié dans #FO

Repost 0