Publié le 20 Février 2009

 

 

Paris, le 18 février 2009

 

§   AUX UNIONS DEPARTEMENTALES

§   AUX FEDERATIONS NATIONALES

 

JCM.MB.AAA

Circulaire n° 032-09

Secteur : Marche générale de l’organisation

Objet : Sommet social de l’Elysée

 

 

 

Cher(e)s camarades,

 

Le sommet social qui vient de s’achever a revêtu une forme inhabituelle. Alors que la phase préparatoire traditionnelle entre chaque organisation syndicale et les Ministres les plus concernés (Cf. circulaire confédérale n° 025 -09 du 12 février 2009), a permis de fixer le cadre des discussions, ce qui pour nous signifie déposer les revendications, le sommet social ne pouvait pas s’exonérer du problème de la Guadeloupe.

 

La délégation FORCE OUVRIERE était conduite par Jean-Claude Mailly, Secrétaire Général accompagné de Marie-Alice  Medeuf-Andrieu, (secteur Négociation/Salaires) et de Stéphane Lardy (Emploi/Assurance Chômage).

 

Pour FORCE OUVRIERE, Jean-Claude Mailly a décliné l’ensemble des revendications telles que précisées dans la circulaire ci-dessus  et rappelées dans le dernier éditorial de FO HEBDO.

 

Avant tout débat, le Secrétaire Général de FORCE OUVRIERE ainsi que ceux de la CGT, de la CFDT et de la CFTC ont insisté sur l’urgence et l’importance de la crise antillaise et notamment sur l’état dans lequel se trouve la Guadeloupe. Il a réaffirmé que le gouvernement et le patronat doivent trouver des solutions négociées très rapidement pour mettre un terme à la dimension sociale du conflit.

 

 

Les annonces faites :

 

  • L’Indemnisation du chômage partiel  sera portée à 75% du salaire brut (6O% du brut actuellement) par demande des branches.

 

  • En matière d’indemnisation du chômage, pour aider ceux qui n’atteignent pas les 4 mois de cotisations nécessaires, une prime de 400 à 500 euros pourrait être attribué aux chômeurs ayant cotisé entre 2 et 4 mois.

 

  • Pour les Jeunes, Laurent Wauquiez et Martin Hirsch seront chargés  d’une concertation mais sans aucune précision  de donnée.

 

  • Confirmation sur le contrôle des aides et contreparties publiques données aux entreprises par les comités d’entreprise,


    • Restructuration et Gouvernance des entreprises : Le président renvoie à la négociation entre interlocuteurs sociaux la question de la Gouvernance des entreprises (nous avons rappelé ce qu’était l’indépendance syndicale) et la facilitation des licenciements économiques (version Medef).

     

    • Enfin, le Président de la République reprend l’idée du fonds social  destiné à abonder les crédits à l’emploi dont le financement serait pris en charge pour partie par l’Etat. Pour autant, le contenu et la finalité de ce fonds restent flous. L’Etat y mettrait 800 millions d’euros, le reste étant de la « compilation ».

     

     

    Salariés et « justice Sociale » :

     

    ·         L’intéressement et les allégements de charges (loi sur les revenus du travail du 3/12/2008  feront l’objet d’un bilan au 31 mars 2009.

     

    ·         Une mission d’analyse pourrait être engagée pour étudier  le partage de la valeur ajoutée et son évolution tant dans le privé que le Public.

     

    ·         Partage des profits et dividendes : Le président renvoie de nouveau à une négociation entre interlocuteurs sociaux sur la base de la mission d’analyse de la valeur ajoutée.

     

     

    Pour les Classes Moyennes :

     

    ·        Le Président propose la suppression d’une partie de l’impôt  sur le revenu  pour prés de                   6 millions de foyers (200 euros en moyenne).

     

    ·        Une augmentation des allocations familiales pour les titulaires de l’allocation de rentrée scolaire et des bons d’achat.

     

     

    L’Agenda social :

     

    • Le Président propose un comité d’évaluation de la crise et des politiques économiques et sociales, une cellule de veille de Fonds d’investissement social, et propose au titre de l’agenda social, la négociation sur les TPE, la réforme des IRP, la gouvernance des entreprises, et renvoie enfin à des réunions bilatérales avec  Eric Woerth, André Santini les thèmes sur la Fonction Publique. Sur tous ces points, beaucoup d’ambiguïté et rien qui soit arrêté. On doit en rediscuter avec le ministre du travail.

     

    En conclusion, des avancées plus que timides qui ne répondent pas à la nature de la crise, au soutien à la consommation, à l’emploi dans le public et à un profond  sentiment d’injustice sociale. Par exemple, blocage sur les salaires, blocage sur le rétablissement de l’AER (renvoyé à Matignon). D’où la nécessité de maintenir la mobilisation.

     

    FORCE OUVRIERE a, par ailleurs, été la seule confédération à demander l’ajournement de la loi HPST et à apporter son soutien aux enseignants-chercheurs.

     

     

    Amitiés syndicalistes.

     

     

     

     

    Jean-Claude MAILLY

    Secrétaire Général

Voir les commentaires

Rédigé par theweb

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 19 Février 2009

Le jour même où les dirigeants de 3M Monde décident du gel des salaires pour tous les salariés de 3M, ils décident aussi de s'attribuer des actions gratuites pour une valeur de ... plus de 11 millions de Dollars.

D'autre part



3M : dividende trimestriel en augmentation de 2%.

- 3M a annoncé mercredi une augmentation de 2% à 51 cents l'action de son dividende de 1er trimestre, représentant la 51ème année consécutive de progression du dividende.

'En augmentant notre dividende en cette période, nous voulons clairement témoigner de notre confiance dans les fondamentaux de notre société et dans la capacité de 3M à continuer à proposer de solides rendements à ses actionnaires', explique George Buckley, le PDG du groupe américain.

'Dans le même temps, il est prudent dans cet environnement difficile d'adopter une approche conservatrice en matière d'augmentation du dividende, de façon à améliorer la trésorerie et à maintenir notre solide position de cash', explique-t-il.

Le propriétaire des marques Scotch-Brite et Post-it rappelle avoir distribué, au cours des cinq dernières années, plus de 17 milliards de dollars à ses actionnaires via le versement de dividendes ou le rachat d'actions.

Voir les commentaires

Rédigé par theweb

Publié dans #3M FRANCE

Repost 0

Publié le 13 Février 2009

L’allocution du président de la République, jeudi dernier, est intervenue une semaine après la puissante journée de mobilisation du 29 janvier. On peut légitimement estimer qu’elle a même été provoquée du fait du succès du 29.

Tout en confirmant le plan de relance de 26 milliards d’euros et sans vouloir évoquer un complément par une relance de la consommation – ce que nous revendiquons* –, le président de la République a voulu mettre l’accent sur les catégories les plus touchées par la crise. C’est ainsi qu’il a évoqué la nécessité d’améliorer l’indemnisation du chômage partiel, la situation des précaires et des jeunes de moins de 25 ans.

Ce sont là effectivement trois dossiers importants à traiter, l’absence de réponse du patronat sur les deux derniers faisant d’ailleurs partie des raisons de l’opposition de Force Ouvrière à la convention d’assurance-chômage. Il est alors difficilement compréhensible que le gouvernement agrée une convention tout en disant qu’il va la compléter, ce qui montre bien qu’elle n’est pas satisfaisante!

S’agissant des idées concernant les classes moyennes inférieures (suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu, augmentation des allocations familiales, utilisation du Chèque emploi service), il s’agit notamment d’éviter de parler de salaires. Concernant plus particulièrement l’impôt sur le revenu (ce qui représenterait une moyenne de 320 euros par contribuable le payant), nous rappelons que ce qui serait nécessaire c’est une véritable réforme fiscale redonnant à cet impôt un vrai rôle – ce qui réduirait les inégalités –, tout en réduisant d’autres impôts indirects, plus injustes.

La grande absence dans le discours du président de la République, c’est la question des salaires.

Ils ne sont évoqués qu’en renvoyant à des discussions avec le patronat sur la répartition des profits dans l’entreprise entre actionnaires, investissement et salariés.

Compte tenu des positions affirmées par le MEDEF, cela risque de durer longtemps et sans résultat. Rappelons que pour Mme Parisot, l’urgence sociale en 2009 est de simplifier les licenciements économiques!

Pour Force Ouvrière, le meilleur moyen de rétablir une meilleure répartition des richesses consiste à augmenter les salaires tout en limitant les dividendes, voire en les interdisant dans certains cas.

Enfin, le président de la République a adressé une fin de non-recevoir à la demande de gel des suppressions d’emplois dans la fonction publique (30 000 en 2009).

Il a certes reconnu qu’il faisait «le pari» de la relance par l’investissement et que personne ne savait quand la crise se terminerait. Ce devrait donc être une raison pour compléter le plan de relance – dont les effets ne sont pas attendus avant plusieurs mois – par un soutien à la consommation, un contrôle plus strict des licenciements et la mise en place de préretraites, même provisoirement.

Comme nous l’avons expliqué après l’intervention du président de la République, il n’y a rien de concret et d’immédiat.

Une rencontre aura lieu le 18 février. Nous y déposerons nos revendications. Et il nous faut bien entendu maintenir la pression, ce qui est l’objet de la réunion intersyndicale du lundi 9 février.

D’une manière plus générale, il est temps qu’il soit admis que c’est le mode de fonctionnement du système d’avant la crise qui a conduit à celle-ci. Il faut donc abandonner les pistes visant à imiter le modèle anglo-saxon.

Ce qu’il faut conforter, c’est le modèle de la république sociale.

Voir les commentaires

Rédigé par theweb

Publié dans #FO

Repost 0

Publié le 11 Février 2009

INFORMATION FORCE OUVRIERE

 

 

Suite au CCE concernant la présentation des deux études filialisation ou externalisation, certains faits nous paraissent importants à vous communiquer.

Lors de l’annonce des études, la Direction de 3M nous présentait DHL comme une société où l’éthique et les valeurs de l’entreprise étaient proches de celles de

3M.

Or ce que prévoyait DHL : d’importantes suppressions d’emplois (vos élus Force Ouvrière n’ont cessé de le clamer).

Les hypothèses d’évaluation sur 6 ans étaient la suppression pure et simple de 45 postes 3M + 18 postes intérimaires opérateurs.

Aujourd’hui nous savons ce que sont réellement l’éthique et les valeurs 3M…

Concernant la filialisation, les hypothèses d’évaluation des effectifs est la suppression de 10 postes administratifs + 25 intérimaires + 4 postes transférés.

Comme toujours quand il s’agit d’amplifier les dividendes boursiers, cela passe automatiquement par la suppression des emplois et des avantages sociaux.

N’oublions pas que ce sont les salariés par leur travail, leurs efforts et leur sérieux qui ont fait ce que 3M est aujourd’hui.

Nous sommes inquiets pour le devenir de SOA.

En effet une décroissance de 20% en volume est prévue sur 6ans, ce qui nous amène à imaginer que le projet final de filialisation sera beaucoup plus agressif en termes de suppression d’emplois et sur la pérennité du centre.

Concernant la politique salariale, la Direction Générale gèle les salaires pour 2009.

Après votre médaille d’argent salariés de SOA, vous obtenez la médaille d’or par un zéro pointé sur votre bulletin de salaire.

Vos élus Force Ouvrière n’accepteront jamais que les salariés payent l’addition de la crise.

Des propositions ont été faites en termes de pouvoir d’achat à la Direction Générale et des discussions sont en cours pour l’obtention de contre partie.

Nous vous tiendrons informer de l’évolution de nos discussions avec la Direction.

En dénonçant nos accords collectifs, dans quelques mois s’ouvriront à SOA d’importantes négociations.

Les élections du personnel seront des plus cruciales afin de montrer à la Direction votre détermination à élire des femmes et des hommes de valeur, aptes à défendre avec rigueur vos intérêts sans immobilisme et résister aux pressions de toutes sortes.

 

La section Force Ouvrière

Voir les commentaires

Rédigé par theweb

Publié dans #3M FRANCE

Repost 0